Adoptez un gestionnaire de raccourcis

Il est de ces logiciels qui sont de véritables perles. Je tente, parfois avec chance, de dénicher toutes sortes d’applications qui peuvent me servir et vous servir également.

J’avais découvert, à l’époque d’Applenews, un logiciel puissant permettant de gérer des séquences de raccourcis clavier. Il fonctionnait vraiment très bien mais, avec le temps, j’avais perdu son nom. C’est en cherchant tout à fait autre chose récemment que je suis tombé dessus.
Vous voulez commander au doigt (mais pas à l’œil) vos applications et vos fichiers avec un logiciel gratuit et en français ? Suivez-moi…

Ce génial gestionnaire de raccourcis clavier permet d’exécuter des combinaisons de touches depuis n’importe où. Vous pouvez créer des raccourcis qui ne seront utilisables que, par exemple, dans Photoshop mais pas dans le Finder et vice et versa.

Pour faire bref, le puissant Spark permet de lancer des applications, d’ouvrir des documents, de piloter iTunes, de lancer un script… tout ça d’une simple combinaison de touche dont vous décidrez.

Faisons le tour de l’application. Comme iTunes, Spark possède une bibliothèque qui centralise toutes ses entrées. Ces dernières sont rangées dans des groupes qui s’affichent dans la fenêtre tiroir de gauche. Indiquez une application, créez-en un groupe et hop !, vous ne créerez des raccourcis que pour cette application ou, si vous le désirez, uniquement dans le Finder.

Spark appelle ses raccourcis des actions. Normal quand on pense qu’il s’agit d’une suite d’évènements provoqués par un raccourci clavier. Ces action sont au nombre de 7 dans la version de base. Car ces actions sont en fait des plugins. Malheureusement, Spark n’étant pas très connu (c’est vraiment dommage), la quasi totalité des plugins existants sont livrés avec l’application.

Les actions en détails :

  • AppleScript
    Cette action permet de lancer un script AppleScript. Celui-ci peut être entré manuellement dans la fenêtre ou utiliser un fichier de script existant.
  • Application
    Depuis le Finder et d’un simple raccourci, demandez à Spark de démarrer, quitter, masquer… l’application spécifiée.
  • Document
    Il s’agit ici d’ouvrir un dossier ou un fichier, même placé au fin fond du disque dur, de l’afficher dans le Finder…
  • iTunes
    Spark intègre, grâce aux actions possibles avec iTunes, un vrai contrôleur à personnaliser soi-même : lecture, piste suivante, niveau sonore, afficher la piste en cours de lecture, augmenter le classement…
  • Élément de menu
    Superbe action. Celle-ci permet presque de commander une application depuis une autre application. Sélectionnez une application (en service) puis sélectionnez l’un des articles des ses menus (Spark donne accès à tous les menus de l’application concernée) comme, par exemple, lancer l’enregistrement d’un fichier…
  • Système
    Cette action travaille le côté « utilisateur » afin de fermer la session, mettre en veille, redémarrer, vider la corbeille, changer la luminosité…
  • Texte/Clavier
    Dernière action mais certainement la plus intéressante. Celle-ci permet de saisir un texte qui sera retapé à l’invocation d’un raccourci. Il est également possible d’insérer la date et l’heure du jour suivant différents formats. Enfin, cette action permet d’enregistrer une série de combinaisons de touches que l’on pourra reproduire. Enregistrez par exemple cmde-S, cmde-W et cmde-Q afin d’enregister, fermer puis quitter une application, tout cela en une fois.

J’espère que cette petite présentation vous donnera l’envie d’essayer Spark et, pourquoi pas de le conserver.  Dans ce cas, l’auteur accepte les dons et au vu de la puissance du logiciel, n’hésitez pas à contribuer à son développement.

Pour les utilisateurs de MacOS X 10.3, une version 2 est encore disponible.

Spark 3.0b9
Config. mini. : MacOS X 10.4.11 • Langue : Français
Prix : Gratuit (dons acceptés) • Télécharger (3,3 Mo)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *