Comment mettre à jour un site WordPress manuellement ?

WordPress a le mérite d’être accessible à tous les éditeurs. Ce format de site Internet fait aussi l’objet de nombreuses mises à jour. Voici quelques étapes à suivre pour réaliser l’upgrade de votre portail Web manuellement.

Télécharger la nouvelle version de WordPress

Avant de toucher à votre site, veillez-vous assurer que vous avez effectivement la dernière version de WordPress. Ce fichier devrait être sous format Zip. Il vous faudra en même temps un accès FTP. Vous devriez disposer de l’autorisation de votre hébergeur d’apporter des changements nécessaires. La première étape consiste à télécharger puis décompresser les composants de WordPress. Désactivez tous les Plugins dans le volet administrateur. C’est seulement à ce stade que vous pouvez vous connecter sur le programme FTP, puis au serveur. Ouvrez le répertoire dans lequel votre site se trouve. Supprimez les fichiers contenus dans cet emplacement à l’exception de ceux qui ont une terminaison hta.access. Gardez également les extensions wp.config.php ainsi que le robot.txt et le wp-images. Si vous ne parvenez pas à éliminer les anciennes versions depuis le programme FTP, vous pouvez le faire depuis la page d’administration. Autrement, touchez à la propriété des fichiers du répertoire.

Charger les nouveaux fichiers sur le serveur FTP

Après avoir téléchargé les nouveaux fichiers WordPress, il vous reste à remplacer les anciens contenus. La suite consiste à opérer les mises à jour sur le serveur. La mission passe par le programme FTP. Vous serez convié à vous connecter sur la console d’administration et de lancer les permaliens. Pour le faire, vous devriez utiliser la commande « Réglages ». S’il vous faut un résultat fiable et efficace, vous devriez upgrader les vieux Plugins. Les nouveaux devront être activés. Ce sont davantage les extensions qui devront l’être. À ce niveau, vous devriez être en mesure d’effectuer un test. Vérifiez que le site s’affiche normalement comme vous l’auriez voulu. Dans le cas contraire, il va falloir se rendre sur l’interface de Mise à jour manuelle du codex. Cette partie est en anglais, mais vous devriez pouvoir le comprendre assez facilement. L’adresse libertypresse.fr propose différents contenus qui pourraient intéresser les éditeurs sous WordPress.

Quelques recommandations pour réussir la mise à jour

Votre site WordPress reste hors ligne pendant toutes les étapes de la mise à jour. C’est la raison pour laquelle, il serait préférable de réaliser l’upgrade aux heures creuses. Puis, il est important de toujours vérifier les prérequis système. Cela consiste à contrôler que vos pages sont compatibles avec les versions MySQL et PHP indispensables. Ce serait également prudent de faire une bonne sauvegarde de toute votre base de données. Les articles édités se trouvent dans cette rubrique. Des Plugins spécifiques pour le back-up vous permettent de tout conserver en quelques clics. Ils réalisent des copies conformes avec votre FTP. Certains d’entre eux prévoient même un programme « installer » pour vous faciliter la tâche. Les problèmes d’incompatibilité sont récurrents. Il serait préférable de gérer les extensions en cliquant sur le bouton « Désactiver ». Pensez à avoir la version 3.0+. Cette dernière dispose d’une commande qui vous simplifie la mise à jour.

Posted in Web

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *