Jiwok : Coach sportif virtuel

Le coach, c’est le grand métier à la mode, et qui dit à la mode, dit des tarifs élevés…Si vous décidez de vous mettre au sport mais manquez de motivation, c’est pourtant une solution efficace. Ainsi, des petits français se sont lancés sur le créneau du coach virtuel / coach en ligne sous le nom de Jiwok : vous ne rencontrez jamais personne mais on vous propose différents entraînements correspondants à vos besoin et on vous motive pendant les séances.

J’ai découvert Jiwok à l’été 2009, semble-t-il à ses débuts puisque jiwok était encore gratuit. Le principe de Jiwok c’est de courir en musique et d’avoir un coach virtuel pour nous motiver et préparer les entraînements. Au début, il n’y avait que très peu d’entraînements, et le seul sport disponible était la course à pied. Gratuitement, on avait accès à des séances d’entraînements en course à pied plutôt bien faites, avec un coach qui nous encourageait, de la musique agréable et même un régime à suivre si le but était de perdre du poids. Une fois le succès arrivé et le nombre d’utilisateurs croissant, Jiwok est passé payant (7.90€ par mois) et les entraînements se sont diversifiés, tous comme les sports.

Quand on souscrit au coach sport virtuel Jiwok, on a le choix parmi une multitude d’entraînements pour plusieurs niveaux. On choisi un objectif (co

mme perte de poids, préparer un concours, progresser…), puis son niveau (de grand débutant à sportif confirmé) et on finit par choisir le sport que l’on souhaite pratiquer (course à pied, natation, vélo…). Jiwok propose un large choix d’entraînements dans lesquels on ne peut que trouver son bonheur. En plus, on choisit son ou ses styles musicaux préférés, et Jiwok détermine les morceaux dont le rythme est adapté à son entrainement. On peut soit utiliser de la musique libre de droits (que personnellement j’adore), soit installer un logiciel sur son ordinateur et utiliser sa propre musique. Dans tous les cas, il y a une analyse du bitrate pour avoir une musique qui correspond bien au rythme qu’on est censé suivre.

Moi j’ai testé 3 programmes d’entrainement Jiwok :

  • perte de poids : 10 kg en 10 semaines
  • perte de poids niveau sportif plus avancé
  • nager 45 minutes en continu

A savoir que je ne suivais pas le régime alimentaire proposé et que je ne peux donc pas juger de l’efficacité du programme sur une perte de poids. Mon objectif était de retrouver la forme, et vu mon excès de poids et mon manque de pratique d’activité physique à l’époque, j’ai préféré partir sur un programme doux, adapté à mon cas.


Une fois le programme d’entrainement sélectionné, notre coach sportif nous compile notre entrainement (qui dure en général 10 semaines) et nous le met à disposition en pdf. Ce document reprend simplement les informations qui sont disponibles sur le site de ce coach sportif virtuel, à savoir le détail de l’entrainement et quelques conseils.Je regrette la mise en page du document d’entrainement. Autant je trouve que c’est une bonne idée de le donner (ça évite de retourner sur le site pour savoir l’entrainement du jour), autant ils auraient pu s’arranger pour qu’on n’ait pas une séance à moitié sur une page, à moitié sur une autre. Sur la course à pied ce n’est pas vraiment embêtant mais quand je vais à la piscine, j’aime bien avoir mon entrainement sous les yeux. Là je suis obligée d’imprimer deux pages ou de créer un nouveau document .

Le principe de Jiwok étant de faire du sport en musique, il faut bien à un moment ou un autre compiler la musique de ses entraînements. C’est à cette étape que l’on choisit son style musical et le type de coach que l’on souhaite (sympa ou strict). Il faut compiler chacune des séances d’entraînement séparément :/, c’est assez fastidieux. Personnellement, je préfère avoir tous mes entraînements de prêts et de ne pas avoir à retourner sur le site avant chaque séance. J’aurais donc aimé pouvoir choisir de compiler l’ensemble des entraînements sans avoir à cliquer maintes et maintes fois sur les boutons (on ne peut compiler de toutes façons que les entraînements du mois en cours, pour qu’ils soient sûrs que vous paierez bien le mois prochain…) . En plus, il faut attendre (ça prend plusieurs minutes) de recevoir un email qui nous prévient que l’entrainement est prêt et si vous attendez plusieurs jours avant de cliquer dessus, le lien n’est plus valide et il faut recommencer l’opération de sélection de la musique et du coach. C’est pas vraiment pratique.

La « logistique » n’est pas vraiment au point, mais qu’en est-il des entraînements en eux-même ? Là dessus, je n’ai rien à redire : les entraînements étaient tout à fait adaptés à mon niveau et m’ont permis de bien progresser dans un laps de temps plutôt rapide. Le coach est bien présent, il nous donne quelques mots d’encouragement et aussi quelques conseils de posture, de rythme ou autre. Pour le débutant c’est vraiment très bien. Si vous êtes confirmé, je ne sais pas si les commentaires sont plus adapté à votre niveau, mais vu les professionnels derrière Jiwok, je n’en doute pas. En plus de ses conseils, le coach nous donne le déroulement de l’entrainement, c’est à dire qu’il va nous dire de courir x minutes, marcher y minutes, il nous dit à quelle répétition on en est lorsqu’on fait des séries… Tout comme un vrai entraîneur en fait. Le seul problème (et pas vraiment des moindres), c’est que l’algorithme derrière les entraînements ne semble pas au point. J’ai comme la sensation que Jiwok a voulu partir dans la quantité et la diversité des entraînements avant de s’assurer que son algorithme de fabrication des entraînements fonctionnait bien. En effet, il n’est pas rare que le coach commence une phrase sans la finir, se trompe dans l’exercice qu’il nous donne à faire (c’est aussi pour ça que j’aime avoir ma feuille d’entrainement à la piscine !) ou encore que le volume sur sa voix ne soit pas suffisant par rapport à celui de la musique…On a donc vite fait de s’emmêler les pinceaux si on n’a pas jeter un oeil aux exercices au préalable.

Le côté positif du coach a été poussé plus loin que pendant les entraînements, puisque, si on le désire, on peut demander à recevoir un rappel dans son calendrier en ligne ou à les intégrer directement à Outlook. Je trouve que c’est un bon point pour se donner de la motivation. Le matin en se levant on voit un email de Jiwok qui nous rappelle notre entrainement de la journée, ça nous met bien dans l’ambiance, et ça nous laisse moins la chance d’oublier qu’il faut aller faire du sport .

Là où j’ai également été déçue, c’est qu‘on ne puisse pas suivre deux entraînements différents simultanément. Personnellement, j’aurais aimé pouvoir aller courir 2 fois dans la semaine, et aller 2 fois à la piscine. Si je veux faire ça, il faut que j’attende la fin de mon 1er entrainement (soit en général 10 semaines) pour pouvoir le faire. En plus du délai, il y a aussi un coût. Au lieu de payer 10 semaine, il va falloir en payer 20… La raison invoquée par Jiwok est que les entraînements sont d’une difficulté qui fait qu’il n’est pas recommandé d’en faire plus. Je comprends leur point de vue, mais puisqu’ils ne proposent pas d’entrainement couplés course à pied / natation, j’aurais bien aimé pouvoir me le faire moi-même. Certainement que dans un certain temps il n’y aura plus ce problème, puisque Jiwok commence à faire des entraînements combinant deux sports différents. Mais bon, moi j’ai nagé en compétition pendant très longtemps, alors que j’ai toujours été nulle en course à pied. Je doute que je puisse trouve un jour un entrainement qui me correspondra…

Pour conclure, alors que j’avais été enchantée de Jiwok dans sa version toute simple et gratuite (et c’est d’ailleurs pourquoi j’étais passée à la payante), je suis vraiment déçue de Jiwok dans sa version payante. Même si on retrouve un large choix de sport, d’entraînements et que ces derniers sont bien adaptés à son niveau, la partie compilation du morceau mp3 est vraiment mauvaise. C’est dommage parce que Jiwok est un super service et 8€ par mois ce n’est pas le bout du monde pour avoir des entraînements bien adaptés. Mais bon, à l’heure ou des Runkeeper (ou autres) proposent à peu près la même chose directement dans leur application smartphone, je me demande si Jiwok va résister. En tous cas s’ils ne rectifient pas le tir d’avoir des mp3 correctement enregistrés, je doute de leur longévité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *