Quelques points clés à savoir concernant les feux d’artifice

Les feux d’artifice ont vu le jour en Chine il y a environ un millénaire. À l’origine, il servait à repousser certaines entités surnaturelles, dont les fantômes et les démons. Au fil du temps, ces illuminations sont devenues un élément indispensable pour certaines célébrations. Elles sont notamment tirées à l’occasion de fêtes nationales ou lors des évènements particuliers. Voici quelques informations essentielles à connaitre au sujet de la pyrotechnique.

Fonctionnement des feux d’artifice

Pour fonctionner correctement, les feux d’artifice devront comprendre quelques composants essentiels, dont du carburant, de l’oxydant et du colorant.

Pour entrer dans le vif du sujet, sachez que les pyrotechniciens usent comme oxydant certains produits riches en oxygène. Ces derniers incluent le perchlorate de potassium, le nitrate de potassium ou encore le nitrate de strontium. Le carburant, quant à lui, sert à réguler la vitesse de propagation ainsi que l’explosion et la chaleur des feux d’artifice. Il peut être du charbon, du soufre ou de la poudre d’aluminium.

Pour éjecter la fusée à feu d’artifice dans les airs, un mortier est nécessaire. Lors de cette propulsion, une mèche sera allumée au passage. La longueur de ce cordon permet de faire exploser la bombe au moment désiré. Elle atteindra la charge de poudre au cœur de la fusée ce qui produira des boulettes de produits servant à colorer l’explosion.

Les pyrotechniciens usent de leurs propres mélanges pour générer les couleurs de leur choix. Pour ce faire, ils prennent en charge certains paramètres. Le but c’est de concevoir une composition émettant les teintes désirées.

Comment produire les couleurs voulues ?

Pour émettre les teintes escomptées, diverses réactions chimiques se produisent au cœur du feu d’artifice. La flamme de la combustion de la poudre noire génère de l’énergie. Cette dernière, ainsi produite, excite les sels métalliques ou les atomes des métaux. Ces composants passent de leur état fondamental à leur état excité. Ensuite, en essayant de retrouver leur niveau fondamental, ils émettent de la lumière. Le choix de la composition est important, car la lumière ainsi que la couleur émise en dépendent.

pyrotechnie

Afin de générer une couleur rouge, il faut des sels de lithium ou de strontium. Le blanc, quant à lui, est produit par l’aluminium ou le magnésium. Les sels de sodium, quant à eux, émettent une teinte orangée. Les couleurs vertes et jaune sont occasionnées par les sels de baryum ou de cuivre et des sels de sodium. Enfin, les sels de potassium et les sels de cuivre sont à l’origine des couleurs violettes et bleues.

Créer des formes complexes avec des feux d’artifice

Le charme des feux d’artifice ne repose pas uniquement sur le mélange des couleurs. En effet, la forme des illuminations produites constitue également une partie importante du spectacle.

Afin d’occasionner les figures désirées, les pyrotechniciens doivent disposer les boulettes de produits chimiques au cœur de la bombe d’une manière précise. Dans certains cas, ils ajoutent d’autres produits afin que l’explosion se déploie davantage dans les airs. Par ailleurs, ils existent des bombes disposant de nombreux étages.

En outre, il faut souligner que la fabrication des feux d’artifice nécessite une expérience avérée et une formation adaptée. D’autant plus que la manipulation des produits servant concevoir ces illuminations nécessite la prise de certaines précautions. En effet, au cours de leur travail, les artificiers sont exposés à des substances hautement inflammables qui explosent à la moindre étincelle.

Pour trouvez tout votre matériel afin de tirer votre feu d’artifice en toute sécurité, rendez-vous sur le site https://www.magasin-feux-artifice.be, spécialiste du feu d’artifice.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *